Prochaine épreuve
26 - 27 septembre 2020

Actualités, communiqués, Toutes
04.03.19.
Itw Frédéric Lambert : « La Grappe, comme le Trophée de France, fera la part belle au pilotage.

Le pilotage pour source de plaisir

 1-60

Traceur des pistes du Trophée de France de avec Cyril Bayle, le promoteur, Frédéric Lambert nous en dit un peu plus sur le profil du circuit que vous allez découvrir lors de la première de la saison qui se tiendra en marge de la Grappe de Cyrano au Buisson de Cadouin le 5 mai prochain. 

 

« Première chose à préciser, la boucle de l’ est complètement indépendante de celle de la moto. L’épreuve moto et l’épreuve vélo sont totalement séparées même si Pierre Gautier, le président du Moto-Club de la Grappe, souhaite faire partir, et arriver, les concurrents au même endroit. Le circuit fera une boucle d’une petite trentaine de kilomètres, avec un dénivelé d’environ 500 mètres où les concurrents emprunteront environ 90% de chemin. Très peu de route, ce qu’il est bon de préciser. Il faudra parcourir trois spéciales de profils différents : une première assez courte dans une carrière, une seconde de trois à cinq minutes dans un bois vallonné et une troisième dans une prairie. Les Nationaux et les Loisirs devront parcourir deux tours, les Elite.

1-2

Comme on l’a déjà précisé, il n’y aura qu’un horaire de départ et un horaire d’arrivée à respecter. Durant la journée, chacun gèrera son temps comme bon lui semble. Selon sa fatigue et la charge de sa batterie. A ce propos, je pense que les batteries de moins de 600 watts auront un peu de mal à supporter toute une journée de roulage. Il faudra prévoir un petit arrêt. Quant aux vélos, s’il est possible de venir avec un tout-suspendu, c’est préférable. L’équipement obligatoire comporte un casque avec mentonnière, des gants longs, un gilet avec dorsale ou un sac à dos avec dorsale intégrée et des genouillères. Le choix des pédales est laissé libre. Nous autorisons les concurrents à prendre un casque jet dans leur sac à dos pour l’utiliser lors des liaisons.

Je tiens pour finir à préciser que notre idée à Cyril et moi est de mettre en avant la technique de pilotage, la bonne exploitation du moteur dans des zones techniques. C’est pour cela que lorsqu’on trace des spéciales, on cherche tout le temps à rapprocher les zones. On ne veut pas que ce soit le matériel qui prenne le pas sur l’homme. »

grappe logo